Aller au contenu

Les 5000 membres de FIQ-SPSL en grève jusqu'à jeudi soir

Les 5000 membres de FIQ-SPSL en grève jusqu'à jeudi soir
Les professionnelles en soins du FIQ-SPSL poursuivent leur grève les 11, 12, 13 et 14 décembre prochains. / FIQ-SPSL

Les 5000 professionnelles en soins des Laurentides se disent gonflées à bloc pour améliorer leurs conditions de travail et les soins aux patients.

Leur syndicat a annoncé ce matin qu'en plus d’être bien visibles sur les lignes de piquetage les 11, 12, 13 et 14 décembre prochains, les infirmières délaisseront leur uniforme de travail habituel dès aujourd'hui, et ce, jusqu’à l’obtention d’une entente de principe qui devra inclure des augmentations salariales et des mesures pour diminuer leur charge de travail et faciliter leur conciliation travail-famille.

Nous valoriser comme professionnelles en soins, ça veut dire nous payer à notre juste valeur. Nous n’accepterons jamais de voir notre pouvoir d’achat diminuer, c’est insultant! Un gouvernement de comptables devrait comprendre ça! 

Aussi, le gouvernement refuse toujours d’aborder des sujets incontournables comme une meilleure rémunération du temps supplémentaire et du travail de fin semaine, des ratios sécuritaires professionnelles en soins/patient-e-s et de l’aménagement du temps de travail. 

La FIQ a revu ses exigences à la baisse, soit 20 % d'augmentation salariale sur 4 ans, alors que Québec offre 12,7 % sur 5 ans.

La présidente Julie Bouchard a indiqué ce matin qu'elle espérait, au terme de ces 4 jours de grève, pouvoir compter sur une entente de principe dans les jours suivants, mais n'écarte pas la grève générale illimitée.

Les profs devant les bureaux de la CAQ

C'est une semaine cruciale qui s'amorce dans les négociations avec le gouvernement. 

En plus des membres de la FIQ et la Fédération autonome de l'enseignement (FAE), le Front commun poursuit sa grève cette semaine, ce qui porte à 566 000 le nombre d'employés en débrayage au Québec. 

De leur côté, les enseignantes et enseignants de Rivière-du-Nord feront du bruit devant les bureaux des députés de la CAQ aujourd’hui, de 10h30 à 12h30, à Lachute, Prévost et Saint-Jérôme.

Le gouvernement doit comprendre que la composition de la classe est un enjeu incontournable pour les enseignantes et enseignants que nous représentons. Il doit entendre nos solutions pour revoir à la baisse le trop grand nombre d’élèves en difficulté dans un même groupe. La situation ne peut plus durer. Les enseignants tombent au combat. Il faut leur donner les conditions d’enseignement qui leur permettent de faire leur travail en répondant aux besoins des élèves devant eux, de mieux les encadrer et de faire ce qu’ils veulent faire, c’est-à-dire enseigner.

Description de l'image non disponible

Vous voulez réagir ? Vous êtes témoin d'un événement ou avez une histoire à nous partager ? Écrivez à nos journalistes via nouvelles@cime.fm                                 

Écoutez-nous en tout temps pour suivre l'actualité locale et régionale dans les Laurentides (103.9 - 101.3 - 104.9) et l'Est ontarien (102.1) ou téléchargez notre application mobile Cogeco Média.

Abonnez-vous à l’infolettre de CIME 103.9 - 101.3!Abonnez-vous à l’infolettre de CIME 103.9 - 101.3!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
La meilleure musique... la nuit!
En direct
En ondes jusqu’à 05:25