Aller au contenu
Sous-financement des hôpitaux des Laurentides

«On n'entend pas suffisamment parler de la problématique à Québec»

«On n'entend pas suffisamment parler de la problématique à Québec»
/ Courtoisie : Joël Arseneau

Au tour du Parti québécois de dénoncer le sous-financement du réseau de la santé des Laurentides.

Joël Arseneau, chef parlementaire et porte-parole en matière de santé, affirme que le gouvernement Legault est incapable de prendre les bonnes décisions pour soigner les gens de la région.

En entrevue sur nos ondes, il a même lancé une flèche aux députés caquistes des Laurentides. 

« Malheureusement à Québec, on n'entend pas suffisamment parler de la problématique en santé dans la région des Laurentides. C'est un peu comme ce qu'on a vécu en Abitibi. On a des députés de la Coalition avenir Québec qui ne semblent pas, justement, faire leur travail pour faire valoir les   de leur région. Tant le ministre Dubé que le premier ministre Legault lui-même nous promettent d'agir et essaient de nous convaincre que la région est une priorité, mais les actions ne suivent pas et le problème est balayé sous le tapis »

Selon la Coalition Santé Laurentides, la région compte 7,4 % de la population du Québec, sans les villégiateurs qui génèrent une demande accrue, mais n’obtient que 4,9 % du budget en santé, ce qui représente des millions de dollars en manque à gagner. 

Pendant ce temps, l'écart se creuse entre les besoins réels en matière de santé et les projets annoncés.

Rappelons que le projet de modernisation de l’Hôpital régional de Saint-Jérôme, annoncé en 2018, ne verra pas le jour avant la fin de la décennie.

Abonnez-vous à l’infolettre de CIME 103.9 - 101.3!Abonnez-vous à l’infolettre de CIME 103.9 - 101.3!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Tout un retour !
En direct
En ondes jusqu’à 18:00