Aller au contenu
Prévost

Les garderies non subventionnées réclament leur part

Les garderies non subventionnées réclament leur part
/ Courtoisie

Des dizaines de milliers d’enfants qui fréquentent des services de garde non subventionnés ont dû demeurer à la maison aujourd’hui en raison d’une grève des éducatrices.

Elles dénoncent vigoureusement le fait qu’elles n’ont pas eu droit à l’augmentation salariale de 17 % qui a récemment été consentie aux travailleurs des CPE par le gouvernement Legault.

Plusieurs pensent sérieusement à quitter leur emploi pour aller travailler dans des Centres de la petite enfance. 

La propriétaire de la garderie Clos-des-petits-hiboux de Prévost, Marie-Joe Ravier, craint de devoir fermer les portes de ses deux établissements par manque d’éducatrices. Ses deux installations du même nom offrent 142 places au total.

Mme Ravier dit avoir perdu trois éducatrice en raison des meilleures conditions qu'offrent les CPE. C'est pourquoi elle souhaite la conversion de ses garderies en établissements subventionnés.

Le éducatrices veulent rester avec nous! Elles veulent par contre avoir les mêmes conditions que les éducatrices du public. Bientôt, nous devrons tous fermer nos portes par manque d’éducatrices et donc, plusieurs familles, soit environ 340 familles, se retrouveront sans garderie pour leurs enfants. C’est comme un jeu de chaise musicale ! 

Pour se faire entendre, le personnel de ses garderies et de deux autres dans la région, soit Caroline et ses amis qui offre 106 places dans deux installations et La fabrique de petits bonheurs qui accueille 109 enfants au total, a manifesté devant le bureau de la députée caquiste Marguerite Blais aujourd'hui.

D'autres moyens de pression sont également prévus.

Par ailleurs, on connaîtra jeudi le plan du gouvernement Legault en lien avec son souhait d'ajouter 37 000 places en services de garde.

Abonnez-vous à l’infolettre de CIME 103.9 - 101.3!Abonnez-vous à l’infolettre de CIME 103.9 - 101.3!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Tout un retour !
En direct
En ondes jusqu’à 18:00