• Accueil
  • Future usine de Lion Électrique | Saint-Jérôme accuse ADM de concurrence déloyale

Future usine de Lion Électrique | Saint-Jérôme accuse ADM de concurrence déloyale

Future usine de Lion Électrique | Saint-Jérôme accuse ADM de concurrence déloyaleCompagnie électrique Lion
La mairesse de St-Jérôme sur cette tentative d'ADM d'attirer à l'aéroport de Mirabel la Compagnie électrique Lion

10:19

Saint-Jérôme accuse Aéroports de Montréal (ADM) de concurrence déloyale dans le dossier de la construction de l'usine de batteries de la Compagnie électrique Lion. 

Dans un communiqué envoyé cet après-midi, la Ville indique que cette société, qui gère le parc aéronautique et industriel de Mirabel pour le gouvernement fédéral, chercherait à convaincre Lion d’aller s’installer sur ses terrains. 

Une nouvelle qui a d'abord été rapportée par le journal Infos Laurentides ce matin.

En novembre dernier, la Ville de Saint-Jérôme confirmait qu'elle cédait à Lion un terrain sur la rue de Martigny Ouest et signait un accord de principe en vue de l’implantation de la future usine sur son territoire conditionnellement, notamment, à l’obtention d’une aide financière des gouvernements.

« Si Lion devait implanter son usine sur les terrains d’ADM, ce serait la quatrième fois que Saint-Jérôme se retrouverait confrontée à la concurrence déloyale exercée par cette société, ce qui aurait, encore une fois, des conséquences majeures pour notre territoire. Les terrains que gère cette société sont de compétence fédérale, pour lesquels les règles du jeu sont différentes, ce qui engendre une concurrence déloyale. Ces terrains devaient servir à l’exploitation d’un aéroport. Aujourd’hui, ils sont détournés de leur usage principal et ils entrent en compétition avec des terrains industriels municipaux. Cette flagrante iniquité devrait être corrigée par les instances gouvernementales. De plus, lorsque messieurs Legault et Trudeau ont annoncé, en présence du député provincial de Saint-Jérôme, Youri Chassin, leur participation financière au projet de Lion Électrique, tout laissait présager que l’usine serait construite à Saint-Jérôme. Il s’agit d’un enjeu qui dépasse les limites de Saint-Jérôme, et il est grand temps que les gouvernements fédéral et provinciaux décident d’agir pour ne pas mettre en péril la croissance économique des villes et des régions »

« La Ville a soumis à Lion une proposition qui répond à ses besoins, et même, qui les surpasse. L’entreprise pourrait ainsi se développer pleinement aux côtés d’autres sociétés novatrices spécialisées dans le domaine de l’innovation et des véhicules électriques, dans un milieu de vie urbain, dynamique et accessible, et ce, tant pour la main-d’œuvre que pour les clients ou fournisseurs. Nous serions franchement déçus que Lion choisisse d’aller poursuivre son développement ailleurs qu’au sein de la communauté d’affaires qui l’a vue naître »

Rhéal Fortin en veut au fédéral

En entrevue sur nos ondes, le député bloquiste de Rivière-du-Nord, Rhéal Fortin, s'est dit choqué par la situation.

Il précise toutefois qu'il n'a «rien à reprocher à Lion dans son plan de développement des affaires.»

M. Fortin en veut au fédéral «de venir jouer dans les plates-bandes du Québec.»

ENTREVUE | Réaction du député de Rivière-du-Nord Rhéal Fortin

9:28

ADM réfute ces allégations

Appelé à réagir, Aéroports de Montréal a transmis ses commentaires à CIME par courriel.

ADM Aéroports de Montréal réfute toute allégation de concurrence déloyale sans fondement et ce pour tous les dossiers dans lesquels elle pourrait être impliquée. ADM est soumise aux mêmes normes et aux mêmes règles que toute autre entité dans ses négociations avec de potentiels investisseurs. L’accusation est lourde de sens et nous déplorons qu’elle soit utilisée de façon si cavalière par la ville de Saint-Jérôme dans le cadre de leurs négociations avec Lion Électrique. 

ADM est une organisation à but non lucratif, issue de sa communauté, et indépendante du Gouvernement du Canada. Elle joue un rôle important de développement économique par le biais de ses deux sites aéroportuaires. Le site de YMX Aérocité internationale de Mirabel s’est positionné au cours des dernières années comme pôle aérologistique et industriel incontournable dans la région. Plus de 40 entreprises du milieu aérospatial, mais également d’autres sphères d’activité y sont installées et sont à l’origine de la création de plus de 7 600 emplois de qualité. L’ensemble des activités des entreprises sur le site de YMX génère 1,1 G$ de PIB nominal au Québec. Finalement, ADM ne commente jamais les transactions commerciales sur lesquelles elle pourrait travailler avant la conclusion d’une potentielle entente, et ce, peu importent les partenaires impliqués.

De son côté, la Compagnie électrique Lion a confirmé à CIME ce matin que «le site pour l’usine de batterie n’est pas encore choisi », ne pouvant aller plus loin pour le moment.

Allez hop, bon matin :)
En direct de 05:25 à 08:25
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.