Aller au contenu
Accidents mortels sur l'autoroute 50

Citoyens et élus réclament des actions de Québec

Citoyens et élus réclament des actions de Québec
Glissière de sécurité sur l'A-50 / Archives 104,7

Malgré les nombreux accidents mortels sur l'autoroute 50 dans le secteur de Greenville-sur-la-Rouge dans les Laurentides, le ministère des Transports n'a pas encore déterminé où sera installé la glissière de sécurité.

Cette dernière est présentement entreposée depuis son retrait dans le secteur de Buckingham et L'Ange-Gardien.

Plusieurs balises sont toutefois analysées par le ministère, qui précise par courriel qu'il fait analyser la géométrie de la route, la configuration des voies, le nombre de collisions frontales rapportées, le potentiel d’occurrence de collisions frontales et les débits de circulation.

Il y a aussi des enjeux comme la perte de possibilités de dépassements ou de demi-tours, les préoccupations émises par les motocyclistes et l’effet sur les opérations de déneigement.

Le maire de Lachute, Bernard Bigras-Denis, n'en peut toutefois plus d'entendre ce discours, surtout après l'accident qui vient de faire trois morts dans le secteur de Grenville.

Je vais être très honnête... On ne sent pas l'urgence d'agir. Je comprends qu'ils sont au courant et qu'ils ont beaucoup de dossiers sur la table. Mais, quand on a mort d'homme, je crois que c'est inacceptable de ne pas avancer plus rapidement.

Le maire de Grenville-sur-la-rouge Tom Arnold a expliqué sur les ondes du réseau Cogeco que la solution pour sécuriser l'autoroute 50 serait pourtant très simple.

Il y a trois causes principales: on a des accidents causés par les animaux sauvages, on a des suicides et on a des gens qui n'écoutent pas la loi, qui dépassent où ils ne devraient pas. Beaucoup de gens pourraient être sauvés si des barricades étaient installés. Ça aurait dû être dans les conceptions originales de cette fameuse autoroute là, qui n'est pas vraiment une autoroute.

Une famille décimée

Une famille d'Ottawa a été décimée à la suite de l'accident mortel survenu lundi soir sur l'autoroute 50, dans le secteur de Grenville-sur-la-Rouge.

Selon le Journal de Montréal, les trois victimes sont membres de la même famille. Il s'agirait du père, Erik Nattkemper, de la mère, Lucie Kodouskovà et de leur fillette, dont l'âge n'a pas été précisé. 

Le garçon du couple, qui a subi de graves blessures, serait donc l'unique survivant de la famille. 

Abonnez-vous à l’infolettre de CIME 103.9 - 101.3!Abonnez-vous à l’infolettre de CIME 103.9 - 101.3!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Dernièrement dans LP, le midi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
CIME au travail
En direct
En ondes jusqu’à 12:00